jalon


jalon

jalon [ ʒalɔ̃ ] n. m.
• 1613; p.-ê. du rad. de jaillir
ITige de bois ou de métal qu'on plante en terre pour prendre un alignement, déterminer une direction. Planter, aligner des jalons. Une route enneigée, indiquée « au moyen de perches servant de jalons » (Gautier). Jalon-mire, surmonté d'une mire. Des jalons-mires. II(1829) Fig. souvent plur. Ce qui sert à situer, à diriger. 1. marque, repère. Loc. Poser, planter des jalons : faire les premières démarches, préparer le terrain. Il avait « posé les jalons d'un rapprochement franco-allemand » (Martin du Gard).

jalon nom masculin (peut-être de jalir, forme ancienne de jaillir) Tige métallique ou de bois, peinte de bandes blanches et rouges, qui sert à prendre des alignements. Ce qui sert de point de repère, d'étape dans un raisonnement, dans un processus : Données qui serviront de jalons pour ces recherches.jalon (expressions) nom masculin (peut-être de jalir, forme ancienne de jaillir) Jalon d'arrêt, signal d'arrêt constitué par un damier rouge et blanc ou un feu rouge la nuit, que l'on peut implanter sur la terre ou le ballast. Planter des jalons, préparer le terrain pour parvenir à quelque chose. ● jalon (synonymes) nom masculin (peut-être de jalir, forme ancienne de jaillir) Tige métallique ou de bois, peinte de bandes blanches et...
Synonymes :
- repère
Ce qui sert de point de repère, d'étape dans un...
Synonymes :
- préliminaires
- prémices

jalon
n. m.
d1./d Fiche de bois ou de métal que l'on plante en terre pour prendre un alignement, marquer une direction.
d2./d Fig. Point de repère.
Poser, planter des jalons: fixer les idées principales d'un ouvrage, préparer les voies d'une entreprise.

⇒JALON, subst. masc.
A. — Piquet ou marque quelconque, planté en terre comme repère, pour déterminer un alignement, une direction, une distance ou une limite (notamment dans les travaux d'arpentage, de nivellement, de terrassement). Synon. balise, borne, repère. Jalons d'arpentage; aligner, planter, poser des jalons. Planter des jalons de distance en distance; marquer l'alignement d'un mur avec des jalons (Ac. 1935). Au moyen de petits jalons de bois qu'il fichait dans le sable, il commença à pointer les décroissances successives de l'ombre de la baguette (VERNE, Île myst., 1874, p. 132). Le tracé de la voie ferrée, que marquait une double file de jalons, alignant des bouts de papier blanc, au milieu des sentiers, des herbes, des buissons (ZOLA, E. Rougon, 1876, p. 259). V. alignement ex. 17 :
1. ... l'acceptation des disciplines nécessaires, tout ce qui ramasse la volonté et l'applique au but avec une puissance accrue par la rectitude même de l'effort. — Comme on creuse un sillon, ferme et droit, le regard sur le jalon, le rejet de peuplier feuillu qui luit au vent, là-bas.
PESQUIDOUX, Livre raison, 1932, p. 227.
B. — Au fig., souvent au plur. Ce qui sert à situer, à diriger (quelqu'un ou quelque chose); début, amorce d'une entreprise quelconque. Synon. étape, marque, (point de) repère. Jalons d'un exposé, d'une négociation; servir de jalons. Les paysans lisent l'almanach (...). Les jours qui viennent, et les mois, et les saisons, ce sont des jalons sur leurs projets. De l'année qui va suivre, on connaît d'avance certaines choses (ALAIN, Propos, 1910, p. 81). Lorsque je projette une promenade dans la montagne, je puis assurément me représenter l'itinéraire que je suivrai, le diviser en jalons de plus en plus éloignés et chercher à les atteindre (J. VUILLEMIN, Essai signif. mort, 1949, p. 170) :
2. ... la religion qui pénétra mon enfance et l'investit de partout : du dehors, par la liturgie, par ses observances, par les jalons étincelants de ses fêtes qui divisaient l'année et dont le feu se confondait avec les bougies de la crèche, avec l'odeur vernale des vacances de Pâques, et celle des Pentecôtes déjà brûlantes.
MAURIAC, Mém. intér., 1959, p. 243.
Loc. verb. Jeter, planter, poser des jalons, les premiers jalons. Fixer les directives d'une étude, d'un travail, ou faire les premières démarches nécessaires à la réussite d'une entreprise quelconque. Synon. amorcer le travail, préparer le terrain. Partout (...) il s'était montré et multiplié, (...) cultivant les amitiés, les sympathies qui pouvaient le mener à quelque chose. Jetant les jalons de ses ambitions, marchant de bureaux de société en bureaux de société (GONCOURT, R. Mauperin, 1864, p. 93). C'est un homme de cœur, il va mijoter ça. Le premier jalon est posé. D'ailleurs, il m'a dit : « Tiens-moi au courant » (MONTHERL., Célibataires, 1934, p. 778) :
3. Si vous pouviez arranger quelque chose pour demain qui lui plaise et que nous pourrions faire tous les trois ensemble... Tâchez aussi de poser des jalons pour cet été, si elle avait envie de quelque chose, d'une croisière que nous ferions tous les trois, que sais-je?
PROUST, Swann, 1913, p. 322.
REM. Jalon-mire, subst. masc., technol. Jalon surmonté d'une mire (pour effectuer des relevés ou des tracés topographiques). (Dict. XXe s.). Plur. des jalons-mires.
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1613 jallon de nasse sens obscur (LOUYS GRUAU, Nouvelle invention de chasse, 74, éd. Jouaust ds Romania t. 33, p. 559); 1690 (LA QUINTINYE, Instruction pour les jardins fruitiers et potagers, I, 104 ds Fr. mod. t. 18, p. 135 : Jalon et jalonner sont des termes fort particuliers pour les alignemens qu'on veut prendre); 1812 fig. (JOUY, Hermite, t. 2, p. 147). Orig. obsc.; peut-être de même orig. que jaillir (FEW t. 4, p. 32a). Un rapprochement avec l'a. fr. gielle, terme de vénerie, proposé par Thomas (Romania, loc. cit.), ne résout pas la question car l'étymologie de gielle reste inconnue, v. gille2. Fréq. abs. littér. : 85.

jalon [ʒalɔ̃] n. m.
ÉTYM. 1613, jallon, dans un sens obscur; jalon, en horticulture, 1690; orig. incert., p.-ê, de jalir, anc. forme de jaillir.
1 Tige plantée en terre pour prendre un alignement, déterminer une direction. || Se servir de bâtons, de perches, de poteaux pour jalons. || Planter, aligner des jalons. || Jalons servant à l'arpentage, à la levée d'un plan, à des travaux de nivellement, de terrassement. || Placer des jalons pour tracer une allée, construire un mur ( Bornoyer). || Jalons utilisés pour le pointage d'un mortier.Jalon-mire, muni à sa partie supérieure d'une mire. || Des jalons-mires.
1 (…) une route disparue sous la neige, mais indiquée de distance en distance au moyen de perches servant de jalons.
Th. Gautier, Voyage en Russie, p. 248.
Par métaphore :
2 Comme des jalons laissés en arrière, ils nous tracent le chemin que nous avons suivi dans le désert du passé.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. I, p. 151.
2 (1812). Ce qui sert à situer, diriger. Marque, repère. || Ces données vous serviront de jalons pour diriger vos recherches (Hatzfeld). || Les jalons d'une démonstration, d'un exposé (cit. 2). — ☑ Loc. Poser, planter des jalons : faire les premières démarches, préparer une action (→ Préparer le terrain; et aussi amorcer, cit. 5). || Premier jalon. Commencement.
3 Les intérêts de notre vie sont si multiples qu'il n'est pas rare que dans une même circonstance les jalons d'un bonheur qui n'existe pas encore soient posés à côté de l'aggravation d'un chagrin dont nous souffrons.
Proust, À la recherche du temps perdu, t. II, p. 218.
4 Les paysans lisent l'almanach. Quoi de plus beau pour eux ? Les jours qui viennent, et les mois, et les saisons, ce sont des jalons sur leurs projets.
Alain, Propos, 31 août 1910, L'almanach.
5 Or, Caillaux, lui, venait d'éviter à la France la guerre avec l'Allemagne; et il avait même posé les jalons d'un durable rapprochement franco-allemand.
Martin du Gard, les Thibault, t. V, p. 189.
DÉR. Jalonner.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • jalon — jalon …   Dictionnaire des rimes

  • jalon — JALÓN, jaloane, s.n. 1. Bară lungă de lemn sau de metal, care serveşte la marcarea şi la semnalizarea punctelor de pe teren în diverse lucrări topografice. 2. fig. Element care marchează un punct sau o etapă în desfăşurarea unei activităţi. – Din …   Dicționar Român

  • Jalón — Lage des Jalón im Einzugsgebiet des Ebro DatenVorlage:Infobox Fluss/GKZ fehlt …   Deutsch Wikipedia

  • Jalon — Jalón (homonymie) Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Jalon peut désigner : Jalón, une commune d’Espagne, dans la province d Alicante, en Communauté autonome de Valence ; le Jalón …   Wikipédia en Français

  • jalón — sustantivo masculino 1. Vara con punta de hierro que se utiliza para señalar ciertos puntos en un terreno: alinear un jalón, plantar jalones para indicar una dirección. Sinónimo: mojón. 2. Uso/registro: elevado. Hecho muy importante e influyente… …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • Jalon [1] — Jalon, Gebirg in Podolien …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Jalon [2] — Jalon (fr., spr. Schalong), 1) 16–24 Fuß hohe Absteckstäbe mit Strohwischen an dem leichten Ende u. zugespitzt an dem anderen schwereren, um damit in die Erde festgesteckt zu werden; besonders zum Markiren von Netzpunkten bei Aufnahmen, sowie bei …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Jalón — (spr. chalōn), rechter Nebenfluß des Ebro in Spanien, entspringt in der Sierra Ministra (Provinz Soria), fließt in nordöstlicher Richtung, nimmt bei Calatayud den Giloca auf und mündet, nachdem er bei Alagon vom Kaiserkanal mittels eines… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Jalon — (franz., spr. schalóng), Meßfahne, mit einem Fähnchen versehene Visierstange zur Bezeichnung von Punkten und Linien im Gelände (s. Abstecken). Auch soviel wie Fanon (s. d.) …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Jalón — (spr. cha ), r. Nebenfluß des Ebro, 180 km lg., mündet bei Alagon; Hauptzufluß die Jiloca …   Kleines Konversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.